À propos de nous

L’HISTOIRE DU CHEFFE, SONIA BOVI Laborde

Née en 1978, à Avignon, je fus sensibilisé à la cuisine « maison » dès mon plus jeune âge, grâce à ma mère qui confectionnait elle-même mes petits pots. Plus tard, à l’adolescence, je retrouvais les plats maison de ma mère et de ma grand-mère lors des fêtes de fin d’année et des dimanches en famille : soupe au pistou, blanquette de veau, coucous, gigot d’agneau, gratin dauphinois, gratin de noix de st jacques, yaourt maison, riz au lait, omelette norvégienne etc..

Mon oncle et ma tante travaillaient à l’auberge de CASSAGNE au Pontet à l’époque, et bercée par leur histoire, faire carrière dans la restauration et l’hôtellerie de luxe devenait une évidence.

Mais c’est seulement en 2006, après une licence en psychologie a Aix en Provence, que j’intégrais un BTS en hôtellerie Restauration, à l’école hôtelière d’Avignon.

Diplômée en 2008, après des stages en maisons étoilées et hôtel de luxe (le Moulin de Mougins par Alain Lorca, l’hôtel les Trésoms, lake et SPA resort à Annecy, L’hôtel Excelsior Splendide au lac de Côme en Italie, le domaine de Bournissac à Paluds de Noves), mon premier poste de commis de cuisine fut pour le groupe Danone, à l’Hôtel Royal à Evian.

Après une saison d’été, je redescendis sur Annecy pour y rester 1 an, et travailler à l’hôtel les trésoms, sous le management du chef étoilé Laurent Azoulay, du second de cuisine Boris Neples, chef à l’Ambassade de France à Prague, du champion de France des desserts 2008 Nicolas Bichon. Cette fois ci je ne suis plus stagiaire mais commis de cuisine.

De nombreuses années passent à Annecy, je travaille et occupe différents postes pour différents établissements, notamment chef de cuisine à l’Appart du 17.

C’est en 2013 que je quitte la région annecienne pour retrouver le Sud de la France : UZES pendant 3 ans, puis direction la CORSE, à Porto Pollo, dans le golfe du Valinco.

J’y rencontre Virginie, nous y restons 3 années magiques.

Je continue, j’apprends, je me forme et passe mon CAP pâtisserie en candidate libre à Ajaccio.

En 2019, nous décidons de concrétiser nos rêves, nous nous marions à Morières les Avignon en octobre 2019, en décembre signons le compromis de vente pour le restaurant, et janvier 2020 déménageons à Bonnieux.

En Février 2020, je continue à me former, et c’est auprès de CECILE FARKAS à Nîmes, cheffe pâtissière à l’internationale, que je me perfectionne en pâtisserie.

En mars 2020, l’inauguration du restaurant est annulée à cause de la crise sanitaire et du confinement.

Je décide donc d’aller travailler pour L’association Bienvenue à la ferme, en confectionnant des paniers de fruits et légumes livrés à domicile. J’y fais la connaissance de producteurs et agriculteurs locaux, avec lesquels je travaille actuellement.

Notamment David Aurand, éleveur de cochon du Ventoux, Marie et François de la ferme Canta Cabra à Goult. En mai 2020, nous ouvrons avec la vente à emporter, puis enchainons avec la saison d’été, puis nous nous adaptons au couvre-feu avec les afterwork du Kosy, pour enfin finir l’année 2020 avec à nouveau la vente à emporter, reconfinement oblige.

Sonia Bori Laborde

Univers culinaire

C’est à l’école hôtelière que j’ai appris les bases traditionnelles de la cuisine. Les différents chefs avec qui j’ai travaillé, m’ont enseigné des techniques, m’ont appris des recettes.

Les différentes rencontres humaines, et les différents lieux où j’ai vécu, m’ont largement influencé dans mon univers culinaire actuel.

À cela s’ajoute, mon goût inhérent pour le sucré-salé, mon audace qui se retrouve dans les mélanges terre et mer, ma force de caractère et la passion d’apprendre et de créer, qui se retrouve dans des plats signatures, des pâtisseries uniques.

Evidemment, ma cuisine suit les saisons et se composent à 90% de produits locaux et français.

Vous retrouverez ainsi à la carte, le cochon du Ventoux, les fromages de chèvre de Canta Cabra, le tofu moelleux fumé et artisanal de Raul Montero à Goult. Des  influences savoyardes avec l ‘omble chevalier, la féra du Lac Leman, le risotto comme une tartiflette, aux influences Corse avec le fameux fiadone, les aubergines à la bonifacienne, savourez nos spécialités diversifiées , flexitariennes, et découvrez la grande variété de nos plats. Vous trouverez également des influences asiatiques avec la cassolette de fruits de mer au lait de coco et curry jaune, les kosybowls aux noix de cajou, sésame, soja, nouilles chinoises, woks de légumes. Vous serez touchés par l audace du rumsteak aux gambas, des noix de St Jacques et chorizo. 

Laissez vous emporter au cours d ‘un voyage culinaire plein de créativité, avec la picanha de boeuf sauce chimichurri, avec les influences corses, sa charcuterie, ses vins, ses fromages de brebis. Venez découvrir le terroir de Virginie, avec l agneau charolais de la Bergerie de La Saugerie , de Philippe Laborde, et les grands vins de Bourgogne. Sans oublier, le menu locavore qui rend hommage à La Provence.

L’HISTOIRE DE L’HÔTESSE EN SALLE, VIRGINIE Bovi Laborde

Née en 1984 en Saône et Loire, A CHALON SUR SAONE, j’ai grandi à la campagne, a St jean de Vaux près de Mercurey.

Fille d’agriculteur, petite fille de vigneron, j’ai toujours eu beaucoup d’admiration pour mes ainées, des passionnés !!

La vie a la campagne me plaisait, mais l’apprentissage du commerce m’amène très vite en ville.

À 18 ans j’ai pris mon envol, pour ma destinée : LE COMMERCE.
Je dois beaucoup à mes deux maitres d’apprentissage : Juliette, chez JACADI, où j’ai passé en 2 ans mon CAP / BEP vente, obtenu avec mention, et Maryse, chez MATY, où j’ai passé mon BAC PRO COMMERCE, obtenu également avec mention. Après douzes années de bijouterie j’ai voulu changer d’horizon, et m’orienter sur la voix du terrain, en tant que commerciale chez WURTH, durant trois ans.

En 2014, des problèmes de dos m’obligent à arrêter mon activité de commerciale. C’est en Corse que je passe ma convalescence. Je décide d’y rester et de m’y installer. C’est ainsi que je rencontre Sonia. Nous passons trois années magiques sur l’île de beauté. Tout en travaillant dans le commerce, je valide mes acquis avec un BTS MUG, obtenu avec succès.

La restauration est un domaine que je connaissais bien depuis de nombreuses années, ma sœur et des amies proches ayant leur restaurant, j’avais déjà effectué beaucoup d’extras en salle.

Mais je n’aurais jamais pensé avoir un jour mon restaurant. Quel bonheur, et quelle fierté d’accompagner Sonia dans ce rêve qui était le sien à la base, mais qui est très rapidement devenu le NOTRE.

De plus dans ce magnifique endroit qu’est le LUBERON.

Le service, le conseil, l’accueil, l’intérêt que je porte au contact humain trouve tout à fait reflet dans notre établissement et je suis comblée de pouvoir accueillir, conseiller et servir chaque jour de fidèles et nouvelles personnes.

Virginie Bovi Laborde

Le Kosy